DIY

DIY kokedama : un art floral japonais

L'art du kokedama : légèreté et poésie

Vous commencez à connaitre mon amour pour les plantes (et les DIY !) , et bien aujourd’hui je vous présente le kokedama ! C’est un art floral japonais apparu dans les années 90. Les racines d’une plante sont entourées dans une boule de substrat, puis recouvert de mousse. Kokedama veut dire boule de mousse.

J’ai découvert cet art végétal il y a un an, grâce à Nests Poetry. Inspiré des kokedama, « les nests sont des micro-environnement suspendu où s’enracine une plante. » Sous le charme de ce « pot » végétal, je n’ai pas pu résisté à l’idée de faire mon premier kokedama !

 

Le matériel

  • de la ketoh (argile noire) ou du terreau spécial bonsaï
  • du sable de rivière
  • de la sphaigne
  • de la mousse
  • une plante
  • de la ficelle, du fil de fer, ou du fil de coton

Choisissez pour commencer une plante qui demande peu d’entretien et qui est résistante. Les succulentes (plantes grasses) peuvent être un bon début, les fougères sont également peu contraignantes, bien qu’elles aient besoin de plus d’eau. Certaines plantes tropicales, comme le palmier, peuvent également convenir !

 

On passe à l’action

On commence par sortir la plante de son pot d’origine, puis on humidifie la motte afin d’enlever un peu de terre autour des racines. On trouve parfois des petits cailloux autour des racines, gardez-les !

Dans un récipient, on humidifie la ketoh, on rajoute les éventuels petits cailloux, et un peu de sable de rivière (pour drainer). On ajoute ensuite de la sphaigne humidifiée, qui va permettre d’aérer le substrat. Maintenant il faut tout mélanger, et former une boule bien homogène. On écarte légèrement la boule en deux, puis on vient y placer les racines de la plante. Il suffit ensuite de façonner le substrat autour de la plante pour lui donner une jolie forme bien ronde. Il ne reste plus qu’à entourer la boule de terre avec de la mousse, que l’on fixe ensuite avec de la ficelle (ou autre, selon ce que vous avez sous la main !), et c’est tout !

Réaliser un kokedama pas à pas : un micro environnement suspendu !

Le kokedama est terminé, on peut le poser simplement, sur une coupelle ou une ardoise, ou alors le suspendre à l’aide d’une ficelle.

 

Comment entretenir son kokedama ?

Après la réalisation du kokedama, on l’arrose car la manipulation assèche les racines de la plante. Pour les plantes du type succulente on arrose la sphère toutes les 2 semaines environ, et on la pulvérise de temps en temps avec de l’eau. Pour les plantes qui aime l’humidité, il faut les arroser régulièrement, quand la mousse est sèche au touché, c’est le bon moment, sinon pas besoin.

Il faut éviter le soleil direct, pour ne pas assécher le kokedama, mais également éviter les courants d’air pour la même raison !

Le kokedama fougère fera sensation dans la salle de bain !

VOUS CONNAISSIEZ CET ART VÉGÉTAL ? ALLEZ HOP ON S'Y MET TOUS !

12 Comments

  1. Cyrielle

    J’aime en apprendre toujours plus sur ce qui touche la culture japonaise, et encore plus lorsque ça touche le DIY et les plantes ! merci le rendu est superbe et ça donne envie de s’y mettre !

    Reply
  2. Nathalie - BlogActually

    Merci pour la découverte. Je trouve cela très joli, je vais de ce pas voir si je peux trouver le matériel qu’il me faut pour pouvoir en faire aussi.

    Reply

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*